samedi 26 mars 2016

J'en viens... "Samedi qui sauve"

 
- pour le garrot, ça m'a étonnée aussi car j'avais retenu d'un truc précédent qu'il ne faut PAS en poser. MAIS là, c'est différent, c'est DANS LE CADRE D'ATTENTATS et cela implique:

- un nombre très important de victimes touchées aux bras / jambes, avec de vraies hémorragies qui ne sont PAS stoppées par un pansement compressif *
- très peu de gens pour les secourir dans les premières minutes, qui sont décisives.

Normalement, en cas d'hémorragie, il faut comprimer la plaie avec la main (en se protégeant si on a ça très vite avec un sac plastique, pour éviter de possible contamination par le sang), ou faire un pansement compressif. L'inconvénient c'est que cela mobilise le-la secouriste. Or en cas d'attentat il y a TROP de victimes en même temps pour 1 seul-e secouriste... Ce pourquoi le garrot, à poser quelques cm au-dessus de la plaie (voir ici un exemple de pose) avec un foulard c'est + souple !!...

* hémorragie qui met la vie en jeu, le sang ne s'arrête pas, et par ex. imbibe un mouchoir en quelques secondes, puis un autre, etc...)

Ont été vus aussi : 

- la "mise sur le côté en sécurité" (c'est une version simplifiée de la Position Latérale de Sécurité présentée ici dans les règles de l'art). Ce matin c'était + succinct et facile à retenir vite. C'est à faire sur une victime inconsciente (elle ne répond pas aux ordres "si vous m'entendez, ouvrez les yeux ! serrez ma main !" mais qui respire (on teste la respi en mettant la main 5 secondes direct sur l'abdomen... si ça bouge normal c'est qu'elle respire...). On va la faire rouler sur le côté. Si on a le choix, pour une personne gros ventre ou grossesse, sur côté gauche. Puis replier la jambe qui est dessus pour caler la personne (empêcher qu'elle roule), idem avec le bras. Et super IMPORTANT, lui OUVRIR la BOUCHE, que les fluides puissent sortir et qu'elle puisse respirer. Si elle est inconsciente, les muscles se relâchent y compris la langue qui va alors obstruer. Sur le côté, corps bien calé, bouche ouverte, c'est ok. 

- le massage cardiaque. À faire sur une victime inconsciente qui ne respire pas (on teste la respi en mettant la main 5 sec sur l'abdomen... si ça bouge pas...)... à faire sans arrêter, jusqu'à l'arrivée des secours. Voir une vidéo ici... (la partie 'bouche à bouche' plus technique ne faisait pas partie de la formation de 2 h mais le massage cardiaque, simple à mettre en oeuvre, est essentiel). Et pour le rythme c'est celui-ci ;o) La partie défibrilateur a été vue. 

Les principales positions d'attente des secours sont présentées ici 

En tous cas n'hésitez pas à faire ce type de formation, là c'était "Samedi qui sauve" "spécial attentat", 2 h pour les rudiments qui peuvent maintenir une vie, après il y a les formations type 'PSC1' (1 journée)  de la Protection civile (site) ou de la Croix rouge (site). Aussi ce document des Pompiers à télécharger comme celui-ci... La médiathèque (vidéo) des Pompiers de Paris est ICI... Les secours en organiseront sûrement d'autres, il y en a dans plein d'autres mairies de toute la France. Voire en entreprise?...
En espérant que nous n'en ayons jamais besoin... ^^