vendredi 8 janvier 2016

C'était pourtant pas la fête de la saucisse...

- Pour celles et ceux qui liraient l'allemand un texte d'Alice Schwarzer, responsable du journal féministe Emma ICI... (laisser un message en commentaire si vous avez une traduction, merci). 

- Communiqué de la CLEF (coordination du lobby européen des femmes, dont les Chiennes de garde sont membres) "Cologne, le viol est un crime" à lire ICI...

- Un article et des photos des manifs de femmes ICI... 

- Une tribune de féministes "Silence on viole" qu'il est possible de signer dénoncer le silence autour des viols... ICI

- Plusieurs tweets féministes en parlent ici, ici ou ici)

- Communiqué du CNDF à lire ICI...

- Isabelle Kersimon, journaliste, s'exprime ICI... 

- Christine Le Doaré "le viol politique de femmes occidentales, une sale guerre de civilisation" à lire ICI...

- Un article du blog sus aux féminicides ICI...

- "De l’européocentrisme comme cache-sexe, et de l’art de la prestidigitation en politique" excellent article à lire ICI...

- Un article dans lequel je me reconnais assez, sur le blog d'Arlette Zilberg ICI...

- Un article dans Slate, plus généraliste ICI... 

- Un communiqué (en anglais) de WILPF (Ligue internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté) à lire ICI...

- un texte (en anglais) d'Inna Shevchenko, (groupe Femen) à lire ICI...

- (en anglais) "Cologne attacks, this is sexual terrorism directed toward women" à lire ICI...

La manière dont les choses se passent me rappelle étrangement l'affaire DSK: sidération dans un premier temps, constat qu'un fait peut être instrumentalisé ce que nous refusons, libération de la parole féministe pour dénoncer les faits et leur traitement médiatique (silence ou parole visant à banaliser, minimiser), ce qui est souvent le cas lorsqu'il s'agit de violences aux femmes. 
*
Cette forme d'agressions sexuelles perpétrées en Allemagne rappelle celle de la Place Tahrir (Égypte) dont un article du Monde parlait ICI...

C'est tout le thème "femmes et espace public": notre DROIT à circuler, vivre AUTONOME, dans la RÉALITÉ des rues et des transports en commun, sans être sifflée, menacée, tripotée quand il n'y a pas un "chaperon" mâle avec nous... telle est la question posée universellement, à des degrés divers... ici de manière massive et crue.

Dégoût car des autorités (comme la Maire de Cologne honte sur cette femme) y allaient de leurs petits conseils (ICI) aux jeunes filles... Que les forces de l'ordre n'ont pas pris la mesure (ou pire lire ICI...) il y a un grand vide dans cette affaire, ces attaques coordonnées - il est question d'un millier d'agresseurs ! sont une forme de terrorisme (visant les femmes). Les victimes décrivent des agresseurs d'origine arabe ou nord-africaine alors silence et inaction pour ne pas être accusé de "racisme"... ou complaisance solidaire machiste ? Lorsqu'il s'agit de profils locaux, la violence est aussi minimisée, banalisée en Allemagne et ailleurs... Culture du viol et de la prostitution (légale en Allemagne) font bon ménage.