dimanche 6 décembre 2015

Le 6 décembre, gardons vivante la mémoire des femmes assassinées par un antiféministe à la Polytechnique de Montréal !

C'était le 6 décembre 1989... 
Depuis une commémoration a lieu à Montréal, et à Paris à l'initiative du réseau Encore Féministes! (explications ici)... 
Cette année elle n'a pu avoir lieu à Paris (suite aux attentats et à l'état d'urgence décrété par le gouvernement), mais symboliquement des roses blanches ont fleuri la dalle près de la fontaine

Habituellement j'y participe. Je passe des baraques de Noël, du café ou de l'église de ce quartier soigné de Paris où je vais attendre l'heure "au chaud"... à cette place du Québec où on se trouve raccrochées intérieurement à cette connaissance abrupte de la violence, de la vie qui peut basculer en quelques secondes, liées en tant que femmes et féministes aux 14 étudiantes assassinées par un antiféministe. Leurs 14 prénoms, noms, et âges sont lus, et une rose blanche déposée pour chacune... Des tracts sont distribués pour "expliquer notre présence ici"...

- Lire ICI un texte récent "se souvenir que la misogynie peut tuer" 

- et ICI les mots d'Andrea Dworkin pour la commémoration de Montréal en 1990...

«Le féminisme n’a jamais tué personne. Le machisme tue tous les jours.»  Benoîte Groult