vendredi 2 octobre 2015

Publicité MEDI contention : petit harceleur deviendra grand...

Publicité originale pour collants de contention MEDI à voir sur le site des Chiennes de garde ICI... Un vrai document pro-harcèlement... Le publicitaire utilise l'enfant pour promouvoir le soulevé de jupe, ce harcèlement qui se pratique dès la cour de récré en fait, espace public de jeu (en principe...) où les filles apprennent en pratique le harcèlement sexuel, le port du pantalon ou du short sous la jupe et la répartition de l'espace (voir article très intéressant sur la répartition ou l'occupation du territoire selon le genre, par Yves Raibaud, géographe à lire ICI...) 

MEDI pourra toujours plaider le second degré et se confondre en excuses (tout en nous accusant de mal comprendre la blague)... Banalisez le sexisme et la violence aux femmes, il en restera toujours quelque chose, le but n'est pas tant de vendre de la contention, que de promouvoir le harcèlement.

J'ai une ordonnance de contention et j'ai acheté la marque Radiante, qualité extra et pas de publicité sexiste. Il faut juste bien viser avec le porte-monnaie pour que les boîtes sexistes se cassent la gueule...

- AJOUT DU 12 OCT. 2015 :
"Une nouvelle victoire contre la banalisation du sexisme et des stéréotypes! le Jury de Déontologie Publicitaire a donné un avis défavorable à la publicité de Medi pour vendre des bas de contention et mettant en scène un petit garçon qui soulève la jupe d'une femme.
Merci à l'internaute qui nous l'a signalé et que nous avons représentée." (source le Facebook des Chiennes de garde)