jeudi 3 septembre 2015

les filles c'est rose... *

Bonne rentrée avec un cartable rose pour les filles, bleu pour les garçons... la Maire de Puteaux (92), Joëlle Ceccaldi-Raynaud (Les Républicains) tient beaucoup à ce symbole. Elle en a le pouvoir, c’est le jeu. Rappel d’un attachement à certaines valeurs traditionnelles (auxquelles elle ne doit pourtant pas le droit de vote et d'être élue)...
 
Et oui, «pourtant c’est une femme»... Et alors ? Il faut relire à ce propos Andrea Dworkin, «Femmes de droite» (de «droite» s’entend au sens américain de «conservateur» et non de parti politique au sens français). J’en avais parlé avec des extraits du livre et pas mal de liens ICI...

Cartable qui nous rappelle : celui/celle qui donne a un certain pouvoir et ne se prive pas de l’exercer... Celui qui reçoit étant en position de «besoin»... son avis n’est pas requis et sa liberté est concrètement subordonnée à sa position sociale. Chaque catégorie a ainsi sa place, les pauvres en bas, les femmes en dessous, les enfants encore plus bas, et les animaux je n’en parle même pas.

Il y a un échelon encore tout en dessous, et c’est la nature (on ne va quand même pas demander "son avis" à un brin d'herbe !)... qu’on croit réduire à nos «besoins» et nos fantaisies... Pourtant la Terre montre de grands signes de fatigue et la Nature nous fait comprendre qu’elle en a assez de cette aimable plaisanterie (pollutions chimiques, guerres engendrant la haine et les saccages humains, viols, tortures, prostitution), que ça ne va pas pouvoir durer éternellement...

On devrait apprendre à respecter ce qui est en dessous de nous, puisque c'est ce sur quoi nous reposons... ce serait peut-être la leçon numéro 1 ?... Belle rentrée...


* "les filles c'est rose" : j'ai dans mon entourage proche une personne handicapée mentale, une femme, qui ne manque pas de me rappeler cette évidence à chaque achat... Le rose d'ailleurs est aussi ma couleur préférée.