mardi 3 février 2015

Le goût des mots...

Si ces affaires sordides de prostitution sont des "Parties fines" comme dit ici et quasi partout  alors régalez-vous...


 ah le "pouvoir de nommer" dont parle Andrea Dworkin (ici sur le blog d'Hypathie)... quelle justesse dans son analyse, à relire toujours car il y en a encore et encore besoin... tant que les journalistes joueront des mots pour enjoliver, banaliser les violences aux femmes... 
Par conditionnement ? Habitude ? ou Solidarité avec ceux qui esquintent les femmes de toutes les manières (violence conjugale, viol, prostitution) ?

(source photos banque d'image internet - texte ajouté par mes soins)