jeudi 19 février 2015

La justice, pour qui ?


Le dessin est bien pertinent (je ne sais pas qui l'a créé), il orne le Facebook d'Osez le féminisme de Nice ici...

- Toujours le deux poids deux mesures ! "Les deux corps des Femen" dans Libération (je n'aime pas du tout le choix de photo de l'article... pourquoi pas montrer la Femen dans l'action, la partie glorieuse de l'action plutôt que cette photo minable d'une femme qui utilise son corps de manière politique encerclée d'hommes rapaces, policier et photographes)
"Ainsi, le procureur de Lille a requis la relaxe «pure et simple» pour Dominique Strauss-Kahn, en insistant sur l’obligation de faire prévaloir le droit sur la morale, tandis qu’il a fait citer les trois membres de Femen qui l’avaient accueilli à son arrivée au palais de justice de Lille pour qu’elles soient jugées du chef d’«exhibition sexuelle»." suite à lire ICI...


- "Procès du Carlton : le néolibéralisme annule la dette de la violence économico-sexuelle" à lire sur Politis ICI...

- un article d'À dire d'elles : "...ce procès est exemplaire de deux faits transversaux de la question de la prise en compte judiciaire des violences sexuelles faites aux femmes. La première, c’est la question de l’impunité que la justice à tendance à perpétuer pour les perpétrateurs de viols. La seconde, c’est la question de la légalité de l’imposition d’un acte sexuel par l’argent, qui d’un coup ne semble pas relever de la contrainte, qui caractérise le viol." suite à lire ICI...

- sur Prostitution et société "Carlton : procès des proxénètes mais aussi procès des "clients""En attendant la version euphémisée des prévenus, le procès du Carlton aura permis de faire entendre la voix de celles que l’on n’entend jamais. Les quatre jeunes femmes qui se sont portées parties civiles en auront assez dit pour faire exploser le mythe de la prostitution "de luxe" et faire connaître l’essentiel des réalités de la prostitution tout court." suite à lire ICI...