lundi 28 avril 2014

"non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin" d'Éliane Viennot

Mercredi dernier, la librairie Violette and Co à Paris (site ICI) était comble pour la présentation du livre "non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin" par son auteure (ou autrice ;o) Éliane Viennot !

Vu le titre de mon blog, vous aurez compris que ce sujet m'a interpellée depuis longtemps... J'étais la gamine "bonne en français" qui a tiqué en entendant "le masculin l'emporte sur le féminin" assorti d'exemples... À 7 ans, je constatais déjà que le masculin l'emportait "pour de vrai" avec ses conséquences. Mais cette domination s'infiltrait donc jusque dans les mots ?! Le personnage "libre" de l'institutrice a pris un visage un peu différent pour moi, ainsi que l'École. La domination masculine, c'est-à-dire la soumission féminine était la règle enseignée à notre classe entière de filles, sans aucune réserve ni questionnement... Cette laaaarge règle de domination instituée par l'École rejoignait la petite règle de domination locale circonscrite à la maison, dans sa volonté de disposer du féminin et dans son absurdité aussi, car rien ne justifiait à mes yeux que le féminin soit traité comme ça. 

Présentation du livre, sommaire et avant-propos sur le site des éditrices ICI...
"Le long effort des grammairiens et des académiciens pour masculiniser le français a suscité de vives résistances chez celles et ceux qui, longtemps, ont parlé et écrit cette langue sans appliquer des règles contraires à sa logique.

La domination du genre masculin sur le genre féminin initiée au XVIIe siècle ne s’est en effet imposée qu’à la fin du XIXe avec l’instruction obligatoire. Depuis, des générations d’écolières et d’écoliers répètent inlassablement que « le masculin l’emporte sur le féminin », se préparant ainsi à occuper des places différentes et hiérarchisées dans la société…"


Ce qui m'a le plus surpris c'est l'existence du mot AUTRICE… J'avais déjà entendu des féministes évoquer ce mot, mais je lui préférais le mot AUTEURE, je n'avais pas compris, en fait, qu'AUTRICE existait déjà… Maintenant que je le sais, que j'ai lu et entendu ce mots à quelques reprises… ce mot ne me semble plus si incongru que ça, il commence à devenir familier, et je me sens très capable de l'utiliser ;o) Auteur / Autrice  : Après tout ce n'est pas plus étrange qu'instituteur / institutrice ? Il suffit juste de s'y habituer... et avec les langues cela va très vite ! ;o)

La langue c'est aussi ce que nous en faisons, nous qui l'utilisons ; d'ailleurs en préambule, les éditions iXe "invitent leurs auteur-es à appliquer la règle dite de proximité, de voisinage ou de contiguïté, qui accorde en genre, et en nombre, l'adjectif avec le nom qui les précède ou qui les suit immédiatement...

vendredi 25 avril 2014

un temps à ne pas mettre une féministe dehors (allez plutôt au CINÉMA ;o)

2 films que j'ai vus grâce au Réseau Encore Féministes ! et que vous pouvez aller voir dans quelques salles de cinéma, 

My Sweet Pepper Land, qui se passe au Kurdistan, beaucoup  d'humour, héros et héroïne belles, plein-es de courage, déterminé-es, héroïne carrément féministe, enfin une femme qui résiste à la pression de certains de ses frères, et qui répond à l'un d'eux "occupe-toi de TON honneur, je me charge du mien"... ICI critique et présentation de My Sweet Pepper land...

Les chèvres de ma mère, se passe en France, il s'agit d'un beau documentaire sur une femme (la mère de la réalisatrice) qui a passé sa vie à élever un troupeau de chèvres et faire des fromages, et qui pour prendre sa retraite, doit céder ses chèvres... On voit donc la passation du troupeau / des savoirs de cette femme à une plus jeune, et la confrontation aussi au monde des paperasses... (et Déesse sait qu'il y en a...) ! ICI critique et présentation des Chèvres de ma mère... 
et un lien documentaire de France Culture sur ce film à réécouter ICI...


Un conseil vraiment : 2 films à voir, très différents, mais que j'ai trouvés féministes, paysages magnifiques, personnages bien campés !

mercredi 23 avril 2014

Libérez les lycéennes nigérianes ! (écrivez avec le réseau Encore Féministes !)

"Dans la nuit du 14 au 15 avril 2014, un commando de Boko Haram a enlevé 129 adolescentes, élèves du lycée public pour filles de Chibok, dans le nord-est du Nigeria. (...)

Si 14 des élèves enlevées ont été libérées le 17 avril, les 115 autres sont toujours retenues en otage par des fanatiques opposés à l'instruction des filles. Ce rapt de masse causé par la haine des femmes et de leur émancipation suscite l'indignation internationale.

Nous, féministes du monde entier, demandons au président du Nigeria, Goodluck Jonathan, de faire tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir la libération de ces lycéennes..." (suite ICI sur le site d'Encore Féministes)


Il s'agit d'écrire vous aussi !!! et de faire passer le message à vos réseaux ^^ Écrivez à l'ambassadeur du Nigeria de votre pays en lui demandant de transmettre cette demande au président !
En France, c'est M. Fayomi, 173 avenue Victor-Hugo 75116 Paris.  

Chaque lettre compte. Merci !
*  *  *
exemple de lettre

(votre nom / adresse)

à Monsieur Fayomi
ambassadeur du Nigeria en France
173 avenue Victor-Hugo
75116 Paris
 

(lieu / date)
 

Monsieur l’ambassadeur,
J'ai appris par les médias que, dans la nuit du 14 au 15 avril 2014, un commando de Boko Haram avait enlevé 129 adolescentes, élèves du lycée public pour filles de Chibok, dans le nord-est du Nigeria.
Si 14 des élèves enlevées ont été libérées le 17 avril, les 115 autres sont toujours retenues en otage.
Ce rapt de masse suscite l’indignation internationale. Alors que les deux tiers des analphabètes du monde sont des femmes et des filles, l'accès à l'instruction est l'un des droits humains fondamentaux.

Aussi, je demande au président du Nigeria, Monsieur Goodluck Jonathan, de faire tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir la libération de ces lycéennes. 
Je vous prie de transmettre cette demande et vous prie d'agréer, Monsieur l’ambassadeur, l’assurance de ma haute considération.

(signature) 

jeudi 17 avril 2014

Rencontre FPES hier soir - Féministes Pour une Europe Solidaire...

Quelques mots de la rencontre de présentation de FPES - Féministes Pour une Europe Solidaire - à laquelle j'ai assisté hier soir... 

Nous étions environ 150 féministes réuni-es pour en savoir un peu plus. 

En quelques mots il s'agirait de présenter 8 listes (dans les 8 euro-régions)... 

Pourquoi avoir lancé ce parti féministe ? 
L'Europe a permis / contribué à construire l'égalité, mais aujourd'hui il y a rupture : accroissement des inégalités, des pauvretés, précarités, et montée des conservateurs et des régressions pour les conditions de vie et les droits des femmes (le recul du droit à l'IVG, en théorie et/ou en pratique en est un exemple révélateur). 

Les éléments clé du projet politique féministe de FPES : 
1) contre l'austérité, en pensant développement durable,
2) droits sexuels et reproductifs : inscription dans la Charte des droits fondamentaux de ces droits dont le droit à l'avortement libre et gratuit.
3) les salaires : actuellement les femmes - car elles sont moins bien payées - travaillent "59 jours gratuits"... Sur ce thème, abordés aussi le piège du temps partiel, les emplois féminins...
4) les violences : inscription de ces violences comme une conséquence de sociétés stéréotypées et inégalitaires qui placent donc les femmes en situation de vulnérabilité. D'où utilisation des fonds pour l'éducation à l'égalité, la protection des femmes, etc.
5) lutte contre les discriminations et le croisement des discriminations : femmes et handicap, femmes réfugiées fuyant des violences, femmes migrantes, lesbiennes et lutte contre la lesbophobie.
6) moyens pour l'égalité (parité, commissaire aux droits des femmes).

Comme il n'y a plus beaucoup de temps jusqu'au 25 mai, date des élections, il y a urgence. Chercher à devenir une force d'affirmation que la question de l'émancipation des femmes est TRANSVERSALE à tous les thèmes abordés en Europe. 

Des questions pratiques sont abordées : le matériel de campagne (tracts, affiches, badges), médiatisation de FPES, question des bulletins de vote... 
d'où :

- l'importance des dons (peuvent être faits pour l'instant en espèces ou en chèques, et bientôt en ligne), toute somme est bienvenue, il n'y a pas de "petit don"... mais si vous pouvez donner beaucoup ;o)

- l'importance de la mobilisation de toutes-tous et chacun-e... via les réseaux sociaux : twitter, facebook... pour faire connaître l'EXISTENCE et le programme de FPES...

- des tracts seront distibués lors de la Manifestation du 1er mai : nécessité de mobiliser celles et ceux qui veulent participer à cette diffusion...

Il y a eu des échanges entre les organisatrices et la salle... voilà... En tous cas je suis emballée :o)

Pour faire un don, vous informer / mobiliser,  twitter, facebooker... 
les liens à diffuser largement dans vos réseaux ^^

le site : http://www.feministespouruneeuropesolidaire.eu/


le blog : http://feministespouruneeuropesolidaire.wordpress.com

le twitter : https://twitter.com/feministeeurope

le facebook : https://www.facebook.com/pages/F%C3%A9ministes-Pour-une-Europe-Solidaire-FPES/814381371925343?ref=ts&fref=ts


lundi 14 avril 2014

whaouh ! le printemps, le renouveau :o)

(moins présente actuellement car absorbée par des évènements et charges familiales, je vais revenir à un rythme plus soutenu progressivement)

Trop heureuse d'entendre ce matin sur France Info qu'une liste féministe serait présente aux élections européennes ! et de lire ce matin qu'elle était à l'initiative de Caroline de Haas, et des noms en soutien de féministes que j'apprécie vraiment !!! Je n'étais guère motivée pour aller voter, et ça a bien changé du coup !!! Lire ICI...



mercredi 9 avril 2014

les infos féministes du mercredi...

• RADIO : Le mercredi c'est Femmes Libres sur Radio Libertaire, de 18h30 à 20h30. Aujourd'hui Frédérique et Marthe organisent la 2e édition du festival MASSIMADI, festival des films et documentaires LGBT d'Afrique et de ses diasporas du 9 au 11 mai 2014 à Bruxelles :
Historique, liens avec le festival de Montréal et programmation 2014. http://www.massimadi-bxl.be/
...

L’émission «Femmes Libres» du mercredi est téléchargeable toute la semaine ICI • Le site internet de Radio Libertaire est ICI...

 
• PUBLICITÉS SEXISTES : ECF Bouscaren (école de conduite), Numéricable et Cuir Center, 3 publicités sexistes pour lesquelles des plaintes avaient été déposées devant le Jury de Déontologie Publicitaire (JDP)...
Résultat :
- ECF Bouscaren : plaintes fondées (détails sur le site du JDP ICI...)
- Numéricable : plaintes fondées (détails sur le site du JDP ICI...)
- Cuir Center : plaintes non fondées (détails sur le site du JDP...)

Dans les grandes lignes on pourra retenir que les annonceurs et les agences mettent en avant l'humour, leur liberté d'expression (textes à l'appui), la déclinaison de la publicité "au masculin" comme preuve de leur "non-sexisme", jouent les Candide en feignant de ne pas comprendre leurs propres jeux de mots, parlent d'équipe de création féminines, de s'adresser à tous les publics (donc pas uniquement aux hommes ni aux femmes)...

Les plaignant-es : particuliers, associations (Osez le féminisme, les Chiennes de garde), instances (Haut Conseil à l'Égalité entre les femmes et les hommes) évoquent les atteintes à l'image des femmes, l'assimilation des femmes à la prostitution ou à un objet, la réduction des femmes à un préjugé ou un stéréotype dévalorisant... Le Haut Conseil à l'Égalité argumente (publicité Numéricable) de manière fournie avec mention de plusieurs textes (à retenir, très intéressant).

Le Jury de Déontologie Publicitaire précise que l'autorégulation s'applique à tout le monde (membres ou non de l'ARPP), rappelle l'essentiel des pratiques dites "loyales" en matière de publicité. Précise que le double-sens d'une expression renvoie aussi au sens (ici) sexiste. Que la publicité peut effectivement jouer du stéréotype à condition qu'il ne soit pas dégradant, enjeu d'une créativité renouvelée. Que contrebalancer une publicité avec une version (ici) masculine n'atténue pas l'effet qui s'attache à la version féminine. Rappelle enfin que la liberté d'expression co-existe avec d'autres textes existants (dont le respect des droits des femmes)...

*  *  *

Pour Cuir Center, Plainte certes "non fondée" mais plainte examinée tout de même cette fois-ci ! Et arguments du JDP qui au fond rejoignent ce que disent les plaignant-es.

- Les plaignant-es : "Cette publicité aurait pu éviter l'écueil du sexisme et rester dans l'humour en mettant en scène un groupe mixte sexuellement, rigolant sur le canapé."

- Le JDP dans ses conclusions : "Le choix des hyènes peut ainsi s'expliquer par la proximité notoire entre leur cri et un rire humain".

Au fond, nous sommes d'accord et on peut se demander pourquoi donc l'annonceur n'a mis que des femmes (on s'en doute un peu)...

On apprend que l'ARPP (autorité de régulation professionnelle de la publicité) est intervenue comme conseil de l'agence de publicité en amont et "a à ce titre examiné plusieurs projets de films dont le message intitulé 'les hyènes'. Sur ce point elle a appelé l'attention de l'agence sur la nécessité de "ne pas créer trop de promiscuité entre les comportements des hyènes et des personnages"...

Eh oui, comparer des "personnages" (en fait uniquement des femmes) à des charognards puants... on peut quand même se douter que ça allait coincer... Publicité télévisée, elle avait reçu un accord préalable à la diffusion, peut être difficile pour le JDP de revenir là-dessus ? ... Le JDP justifie sa décision avec l'argument que les hyènes sont repoussantes dans l'imaginaire collectif, mais que Cuir Center en fait 3 belles jeunes femmes, donc ... pas de dévalorisation. Non, c'est juste le rire et la manière de "faire groupe" des hyènes et des femmes entre elles qui est comparé... et cela continue de nous interpeller...

samedi 5 avril 2014

Clito en berne...


Clito en berne pour finir la semaine avec deux tristes personnages...

- d'abord un politique, Philippe Vitel, député UMP du Var. En apprenant la nomination de Ségolène Royal au gouvernement il s'exprime ainsi sur twitter : "Et Valérie, elle n’a pas droit à un ministère comme Ségolène ? Au nom de la justice du plumart !". Précisons qu'il est membre de la délégation de l'Assemblée nationale aux Droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes ! Une recrue de choix... et peut être un candidat pour le futur prix Macho ?! (Voir son tweet sur le site des Chiennes de garde ICI...)

- ensuite un vidéaste, Rémi Gaillard, qui utilise les ressources de la technologie pour créer des situations de harcèlement sexuel fictives qui semblent réelles... à quoi ça sert ? à faire parler de Lui. 
La rigolade fait que ça banalise le harcèlement sexuel de rue, les emmerdements réels que se coltinent les jeunes femmes dans l'espace public, même si elles sont habillées *normalement* comme elles disent (c'est à dire pas en jupe, pas de décolleté, pas de talons) ! Expression qui en dit long !

Mais Rémi Gaillard fait ça pour une cause bien supérieure au banal droit des femmes à circuler librement dans l'espace public, Rémi Gaillard est un chantre de la LIBERTÉ d'EXPRESSION et de l'humour ! Il ne lui vient surtout pas à l'idée que son Droit à la "liberté d'expression" puisse éventuellement se coltiner avec le Droit des femmes à la sécurité, à la libre circulation dans l'espace public, à une image qui ne soit pas celle d'un objet sur lequel se frotter... (Détails et liens sur le site des Chiennes de garde ICI...)

jeudi 3 avril 2014

les infos féministes du jeudi...

• RADIO : Hier mercredi c'était Femmes Libres sur Radio Libertaire, de 18h30 à 20h30. le thème: "Retour sur le 8 mars 2014" : débats dans le mouvement féministe, avec Sandrine Goldschmidt, journaliste, auteure du blog À dire d'elles et organisatrice du festival Femmes en résistance...
L’émission «Femmes Libres» du mercredi est téléchargeable toute la semaine ICI • Le site internet de Radio Libertaire est ICI...

• à PARIS : c'était quand même émouvant de se retrouver dans l'isoloir avec, pour une fois, 2 bulletins et 2 femmes politiques, Anne Hidaldo et Nathalie Kosciusko-Morizet... Que de chemin parcouru, que d'explications, de formulations, de débats, tout ça pour prouver que les femmes pouvaient / devaient être électrices, éligibles... simplement tout autant que les hommes. Malgré ces avancées considérables, le sexisme perdure pourtant... 

• SOLIDARITÉ : Depuis 2011, le réseau "Encore féministes !" soutient Pinar Selek, sociologue et féministe turque, persécutée par les instances judiciaires de son pays et réfugiée politique en France.
Voir http://encorefeministes.free.fr/actions/action50Selek.php3

Le prochain épisode des tribulations de Pinar Selek aura lieu le 30 avril 2014 à la Cour de Cassation d'Ankara, pour un procès en appel.
Lire le message de son comité de soutien, avec une invitation à témoigner de votre solidarité en envoyant un don, à défaut de vous rendre en personne à Ankara... sur le site de solidarité avec Pinar Selek ICI...

mardi 1 avril 2014

ça leur fera les pieds... réagir contre la pub sexiste et âgiste Sport 2000

Publicité retouchée :

Le Twitter des Chiennes de garde montre la pub originale et en parle ICI... en proposant de RÉAGIR sur le Facebook de SPORT 2000 ICI... 

Comme pour toute publicité sexiste, n'hésitez pas à porter plainte auprès du Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) en ligne, tous les renseignements ICI...