samedi 5 avril 2014

Clito en berne...


Clito en berne pour finir la semaine avec deux tristes personnages...

- d'abord un politique, Philippe Vitel, député UMP du Var. En apprenant la nomination de Ségolène Royal au gouvernement il s'exprime ainsi sur twitter : "Et Valérie, elle n’a pas droit à un ministère comme Ségolène ? Au nom de la justice du plumart !". Précisons qu'il est membre de la délégation de l'Assemblée nationale aux Droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes ! Une recrue de choix... et peut être un candidat pour le futur prix Macho ?! (Voir son tweet sur le site des Chiennes de garde ICI...)

- ensuite un vidéaste, Rémi Gaillard, qui utilise les ressources de la technologie pour créer des situations de harcèlement sexuel fictives qui semblent réelles... à quoi ça sert ? à faire parler de Lui. 
La rigolade fait que ça banalise le harcèlement sexuel de rue, les emmerdements réels que se coltinent les jeunes femmes dans l'espace public, même si elles sont habillées *normalement* comme elles disent (c'est à dire pas en jupe, pas de décolleté, pas de talons) ! Expression qui en dit long !

Mais Rémi Gaillard fait ça pour une cause bien supérieure au banal droit des femmes à circuler librement dans l'espace public, Rémi Gaillard est un chantre de la LIBERTÉ d'EXPRESSION et de l'humour ! Il ne lui vient surtout pas à l'idée que son Droit à la "liberté d'expression" puisse éventuellement se coltiner avec le Droit des femmes à la sécurité, à la libre circulation dans l'espace public, à une image qui ne soit pas celle d'un objet sur lequel se frotter... (Détails et liens sur le site des Chiennes de garde ICI...)