samedi 9 novembre 2013

Une soirée avec Droits des Non Fumeurs-ses (DNF) et débat...

Un sujet qui n'a a-priori rien à voir avec le féminisme mais avec les domaines associés abordés sur ce blog, la publicité et la communication. Illustration de la lutte du pot de terre (ici une association de non fumeurs et les bonnes volontés dans le domaine de la santé) contre le pot de fer (l'industrie du tabac et ses corollaires). 

La soirée était proposée par l'association Droits des Non Fumeurs - DNF (site ICI) et organisée au Cinéma La Clef (Paris 5e, site ICI).
Ça a commencé avec la projection du documentaire "Tabac, nos gosses sous intox" sur la manière dont l'industrie du tabac construit son emprise sur la CIBLE JEUNE, ici et ailleurs dans le monde. Édifiant.

Ce documentaire peut être vu intégralement sur internet, la 1re partie ICI, la 2e partie ICI... 

Ensuite il y a eu des échanges de la salle avec le co-réalisateur du documentaire, le responsable du projet "cinéma et tabac" à la ligue nationale contre le cancer et des responsables de l'association DNF.   

Principaux enseignements et (mauvaises) surprises : 

des vidéos sont mises en ligne par de jeunes mineurs qui se filment en train de tester telle ou telle cigarette, elles ne sont pas mises à l'index par l'industrie du tabac. Elles devraient pourtant être "signalées" par cette industrie qui paie des gens pour faire de la veille internet sur leurs produits, elles peuvent aussi être signalées par chacun-e de nous. (utiliser le bouton "signaler" présent sur les pages vidéos).

DNF aimerait avoir des symboles connus (monde du spectacle) pour soutenir sa cause... Pourquoi pas des sportif/ves ? peut être plus associé avec l'aspect santé que des acteurs/actrices ?

Le sujet du placement de produit : il s'agit de produits ou de marques placées ou citées dans un film. Ce domaine (une profession à part entière) s'est énormément développé, c'est une technique très efficace pour influencer le public (avec une cible fine selon le style de film), notamment pour le tabac dont la publicité est en principe interdite. Cela rapporte de l'argent et permet aussi de financer des films (cas de films financés par des fonds publics ET bénéficiant de ces fonds publicitaires). Il y a le placement de marque (avec indication de marque) et le placement de banalisation (ex : la cigarette en général). Il s'agit alors de démontrer que tel visuel ou marque est sans rapport avec le film ou vraiment explicite. 

Le responsable de DNF a donné des précisions très intéressantes sur l'affaire de "la pipe de Tati" (lire ICI et taper le nom "tati" dans le moteur de recherche de l'assoc DNF)... ça en dit long sur l'habileté et la ténacité des industriels et publicitaires à leur service !

Un pot convivial et bio a terminé cette soirée très instructive... Une association à connaître, à soutenir... Garder en tête l'existence du placement de produit notamment pour nos domaines de prédilection (publicités sexistes).

La publicité pour le tabac contribue à ruiner la santé/la vie de milliards de gens, leur emprise fonctionne... (moi aussi j'ai fumé très jeune, heureusement j'ai arrêté et jamais repris depuis)...