samedi 3 août 2013

Twitters misogynes de masse : vertige des intimidations et résistance des femmes

J'observe par paliers l'escalade vertigineuse de haine des femmes qui se révèle bien clairement à tout le monde sur internet, via twitter. C'est le seul "mérite" de tout ça, d'exploser à la vue de tou-tes, ce qui est habituellement caché dans les maisons. Car des misogynes enragent à cause d'une femme sur... un billet de banque ! Insupportable à leurs yeux. Sûrement pas un détail !

Rappel des faits : 

"C'est un beau visage au regard doux, celui d'une femme de caractère, l'écrivaine britannique Jane Austen, dessiné par sa sœur, Cassandra. Il ornera à partir de 2017 l'envers du billet de 10 livres (le revers représentant le visage de la reine Elizabeth II). Ce nouveau billet a été dévoilé mercredi 24 juillet par la Banque d'Angleterre, marquant la victoire de nombre de féministes qui avaient signé une pétition appelant à ce que Charles Darwin soit remplacé par un visage féminin. La Banque d'Angleterre s'engageait même à revoir ses procédures pour que les billets de banque reflètent davantage la diversité de la société britannique.

Nul n'aurait toutefois pu imaginer la violence des réactions qui allait s'ensuivre sur les réseaux sociaux. La journaliste et blogueuse féministe à l'origine de la pétition, Caroline Criado-Perez – auteure notamment du blog Week Women et du site The Women's Room –, a reçu sur Twitter des dizaines et des dizaines de messages agressifs la menaçant de viol : une cinquantaine de tweets par heure, tous plus odieux les uns que les autres."
(source ici…)
Ce florilège de réactions misogynes montre la nécessité du féminisme, encore aujourd'hui et partout dans le monde...
Après les menaces de viols, maintenant ce sont des menaces d'attentats, à lire sur Les Nouvelles News ICI... ou sur Le Monde ICI...

La violence envers les femmes est tolérée depuis tellement longtemps, depuis le temps que les féministes alertent... Twitter "s'excuse" (lire ICI...), il y a eu 2 arrestations et une volonté affichée d'enquêter. À suivre...


(illustrations symbole de l'oiseau car
tweets ="gazouillis" et logo "twitter" un oiseau)