jeudi 23 mai 2013

Après le Rassemblement devant les Galeries Lafayette...

 (Porte principale, le "coeur" sur la porte... fête des mères "oblige"...
cliquer pour agrandir)

En venant pour le rassemblement j'ai vu que TOUTES les vitrines extérieures du magasin sont consacrées à cette exposition de lingerie et maillots de bain avec des mannequins plastique bien sûr peu vêtus mais dont la tête est paradoxalement recouverte de gros ballots de tulle, comme des femmes étouffées ou sans tête.  

Nous étions un bon groupe de féministes et syndicalistes devant l'entrée principale des Galeries Lafayette bd. Haussmann à Paris, suite à l'appel à se rassembler lancé par le CNDF (lire ici) et signé par de nombreuses associations féministes. 

Des gens se sont arrêtés pour poser des questions, des tracts ont été distribués. Quelques-unes sont allées au 4e, rayon lingerie, voir ce qui se passait, le décor, j'y suis allée par curiosité... 
Le fameux plafond de tulle annoncé ne concerne qu'une toute petite partie du plafond de l'étage et cela n'a rien d'extraordinaire. Il n'y avait pas de mannequin vivant lorsque nous sommes venues, mais des rangées de mannequins de plastique, alignés comme des robots, une étiquette avec le prix autour du poignet (!), et la tête complètement couverte des mêmes grosses masses de tulle. Cela évoque une idée d'étouffement, ou montre un acharnement à cacher notre si gênante tête.

Si vous n'avez pas de tête, prévoir quand même une carte bleue (ou gold) bien garnie...
Notre action a eu pour effet de faire suspendre les animations avec de vraies femmes et de faire mieux comprendre nos raisons et demandes : la dignité et l'image des femmes, aussi bien des clientes que des employées.
Un article de Libération explique cette action, à lire ICI...


vitrine extérieure

vitrine extérieure