mercredi 17 avril 2013

Infos féministes + Pétitions contre l'apologie du viol conjugal par A. Naouri

- RADIO : Le mercredi c'est Femmes Libres sur Radio Libertaire, de 18h30 à 20h30. Ce mercredi pour "Le septième Kafana", adaptation et mise en scène de Nathalie Pivain au Théâtre de l'Opprimé du 24 avril au 5 mai 2013... 
L’émission «Femmes Libres» du mercredi est téléchargeable toute la semaine ICI • Le site internet de Radio Libertaire est ICI...

- RADIO : une émission féministe sur France Inter, tous les vendredis matins de 9h10 à 10h, c'est "Les femmes, toute une histoire" de Stéphanie Duncan, le lien de l'émission et ses podcasts sont ICI...

- CONTRE les propos PRO-VIOL conjugal d'Aldo Naouri :

Pour comprendre l'affaire: "Des signatures dénoncent l'incitation au viol conjugal, dernière provocation du pédiatre Aldo Naouri..."  à lire sur Les Nouvelles News ICI... ou sur Marianne en ligne ICI...

Extrait : "Très présent médiatiquement après la parution d'un nouvel ouvrage, Aldo Naouri évoque dans cet entretien un homme se plaignant que sa femme ne fasse plus l'amour après la naissance d'un bébé. Il raconte alors qu'il lui a conseillé «en exagérant : 'Violez-la !'». Et de poursuivre : «C’était excessif mais c’était une manière de dire : allez-y, foncez, ça viendra bien ! D’ailleurs, à ces mots, le visage de la femme s’est illuminé !»"

Suite à ces propos, 2 MOBILISATIONS sont en cours :

- Sous la forme d'un communiqué à lire ICI, "Aldo Naouri, le viol et le journal Elle" cet article est signé de nombreuses personnalités, dont Martin Winckler, des responsables d'Osez le Féminisme, des féministes, des personnes travaillant dans le monde de la santé, et de nombreuses individu-es, vous pouvez dire votre soutien en indiquant "je signe" en commentaire.

- Sous la forme d'une pétition sur Avaaz.org ICI, que vous pouvez signer en ligne.

- Et puisque Naouri fait de la retape pro-viol, voici une excellente émission de France Culture sur le "SELF DÉFENSE au féminin", c'est à réécouter ICI !


*  *  *
Mon coup de gueule :

Hier soir je me documente sur Aldo Naouri, je tombe sur un article du Point (21/03/2008) sur l'Autorité, dans la veine "les pères doivent reprendre le pouvoir aux mères" (= masculiniste...) qui présente le personnage ainsi :

"Naouri a appelé de ses voeux le retour du père, critiqué la sacro-sainte alimentation à la demande, fustigé la toute-puissance des mères et émis des hypothèses sur le rôle positif de la douleur à l’accouchement."  (...)un peu plus loin "Les relations intra-utérines laissent des traces indélébiles chez l’enfant, qui sait d’emblée qui est sa mère et ne pourra d’ailleurs plus jamais s’en «débarrasser», alors qu’un père, pour un bébé, est un étranger."

Alors là, Aldo Naouri c'est vraiment LA grande classe !
La mère "on va pas pouvoir s'en débarrasser" et le père "est un étranger".
Pas étonnant que toute la famille stresse, y compris le bébé !
Après avoir déprimé tout le monde, il arrive avec ses conseils sado-maso: autorité, douleur, viol…
Avec Naouri c'est vraiment la maison du bonheur !…

Le sujet pédiatrique (= la médecine) ne l'occupe donc pas assez, même en retraite ?
Certes le médecin de l'enfant fait "un peu" partie de la famille MAIS le voir débouler dans le lit conjugal, son bréviaire pro-viol à la main, faut pas pousser ! Le viol conjugal n'est-il pas hors la loi ?! (si si) et que font journalistes et éditeurs qui relaient ces appels au viol ?!

À force de remettre tout le monde à sa place, cet homme a oublié où était la sienne : dans son lit ! Quant à ses fantasmes de viol... (j'ai signé les 2 pétitions!)