mardi 19 février 2013

Pistorius : et une "dream team" comme défense...

- Une "dream team" pour le défendre : une équipe de rêve... c'est la presse française qui le reprend, et comme le dit un des commentaires sur le blog, les mots et les moyens employés rappellent la défense de DSK.

Extrait : "Depuis sa cellule du commissariat de Pretoria, où il a été placé en détention provisoire, le sprinter, aidé de ses proches, a constitué une équipe de choc. Aux manettes de cette "team": Stuart Higgins, ex-rédacteur en chef du tabloïd britannique The Sun, reconverti dans la communication. Cet as des relations publiques compte parmi ses clients la compagnie British Airways, les clubs de foot de Chelsea et Manchester United ou encore le tennisman Andy Murray."  (source l'Express) Il s'agit de meurtre et de justice... on nous parle de "relations publiques"...

- À propos du journal The Sun, une pétition circule actuellement pour protester contre la couverture faite justement à l'occasion du décès de la victime, Reeva Steenkamp. 
La couverture en question est ICI... et la pétition (en anglais) que vous pouvez signer est ICI...

- À propos du vocabulaire édulcoré et anachronique employé par les médias qui prennent le parti des batteurs/tueurs de femmes, voir la note de ce blog ICI... qui parle du livre de Natacha Henry "frapper n'est pas aimer".

- Je signale une note vraiment intéressante sur le blog de Hypathie ICI... "panégyrique du meurtrier, effacement de la victime".

- et (en anglais) des protestations contre l'effacement de la victime justement, c'est sur Twitter ICI...
(son nom était Reeva Steenkamp)... Je vais reprendre les mots de Florence Montreynaud "Passer son nom sous silence, c'est la tuer une deuxième fois".