vendredi 14 décembre 2012

Princesse tam-tam : princesse, vraiment ?


La marque "Princesse tam-tam" nous leurre avec ses histoires de "princesses". On devrait se méfier car il y a tout de même le déshabillage obligatoire ("Undress") devant tout le monde et dans une vitrine allumée... La promesse d'une vie dorée (de princesse) et la réalité de se retrouver cuisses écartées dans une vitrine... Une symbolique du trafic sexuel et de ses mensonges.

L'affiche Princesse tam-tam originale copiée collée dans ce cadre de vitrine du quartier rouge d'Amsterdam (quartier de prostitution), s'y adapte sinistrement bien.
Les publicitaires de cette marque connaissant parfaitement les symboles, on peut légitimement penser que c'est volontaire et qu'ils nous assignent plus à l'esclavage sexuel qu'à la vie de château !
 
Pour l'affiche non retouchée, voir ma note d'hier.  Ainsi que l'adresse de la marque et du Jury de Déontologie Publicitaire si vous souhaitez faire un signalement.

Pour moi : une belle marque devenue au fil des publicités absolument détestable.