lundi 12 novembre 2012

Waterbike : trahi par son sexisme...

Une campagne d'affichage sexiste pour WATERBIKE (en français "aquavélo") est signalée aux Chiennes de garde.  Il s'agit d'une marque de vélo immergé et d'institut, activité très en vogue qui se pratique en cabine individuelle ou en bassin collectif, dans des instituts privés ou des piscines municipales. Le visuel Waterbike est sur le site de la marque ICI... L'affiche signalée c'est une paire de fesses dégagée en premier plan et ce texte "Changez de fesses avant qu'elles ne vous trahissent !"... Vraiment, on ne peut plus faire confiance à personne ma bonne dame ! Trahie par son popotin !
Encore une activité gadget coûteuse (30 euros la séance env. en institut, moins cher en piscine mais souvent avec partage du vélo)... activité qui connaîtra probablement le même sort que feu le power-plate, quand les femmes se seront lassées de se barber à pédaler dans l'eau sans voir fondre leur cellulite, puisque c'est l'unique but de la manoeuvre ! C'est pas nos fesses qui nous trahissent, c'est notre crédulité ! Ne soyons pas (ou plus) ces bonnes poires ! 
- ACTION : remercier chaleureusement Waterbike de nous désigner l'ennemi : nous-même ! Tant que les femmes sont occupées à se faire la guerre, les machos peuvent jouer tranquillement sur le grand terrain de la vie ! 

La page contact de Waterbike est ICI... N'hésitez pas à écrire car les réactions négatives de la clientèle éventuelle sont prises très au sérieux par le service commercial et la direction. Ils savent que peu de gens écrivent : on considère qu'un message de colère correspond à mille personnes furieuses mais n'ayant pas écrit.
• • • •
Comme pour toute publicité sexiste vous pouvez adresser une plainte à l'ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) 23 rue Auguste Vacquerie - 75116 Paris ou par mail contact@arpp-pub.org... L'ARPP affirme recevoir très peu de plaintes concernant la publicité sexiste, à nous de la démentir...
Il existe aussi un Jury de Déontologie Publicitaire auprès duquel vous pouvez porter plainte (voir ICI).