vendredi 5 octobre 2012

en hommage / femmage à Sohane Benziane, brûlée vive parce qu'elle voulait vivre libre...

- Sohane Benziane brûlée vive à Vitry sur Seine il y a dix ans

Le 4 octobre 2002, à la veille de ses 18 ans, Sohane Benziane était brûlée vive dans un local à poubelle de Vitry sur Seine.Pour commémorer cet évènement tragique, la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, s'est rendue d’abord en région parisienne, devant le petit monument érigé en souvenir de la jeune fille (à 17h30, rue Balzac en face de l’Ecole A. France), puis dans le 15e arrondissement de Paris au centre d’animation et d’accueil pour les jeunes qui porte le nom de “Sohane Benziane”( à 19h, 20 rue Georges Duhamel). (source Égalités Infos ICI)


- Discours de Najat Vallaud-Belkacem en mémoire de Sohane Benziane :
"Il y a 10 ans, Sohane était assassinée ici, dans sa ville. Brulée vive. Brulée vive parce qu’elle avait refusée de se soumettre.
A 17 ans, elle voulait tenir tête. Tenir tête à la loi du plus fort, qui, encore aujourd’hui en France, est fréquemment la loi des hommes.
A 17 ans, elle voulait être libre. Libre d’aller et de venir, libre de vivre sa vie comme elle en avait décidé.
10 ans après, je pense à ses proches. Kahina et Waïba, ses sœurs, qui sont là ce soir. Je pense à son père. Je salue le courage de cet homme qui le premier a dit "Ma fille est morte parce qu’elle était une fille".
Morte parce que femme."... suite à lire sur le site du Ministère des Droits des femmes ICI...


- Article et vidéo de commémoration sur le site de Libération ICI...