jeudi 12 juillet 2012

Union Européenne sexiste : après les sciences, les huiles...

Une communication sexiste pour les huiles d'olive est signalée aux Chiennes de garde. Publiée dans la presse (journal "Voici" par exemple) cette campagne est "financée grâce à l'aide de l'Union Européenne et de l'Espagne" ! Voici le visuel d'origine :

Grâce à "l'aide de l'Union Européenne et de l'Espagne" c'est encore le stéréotype de la femme en cuisine qui nous est imposé, femme qui jour après jour va nourrir la famille : donc trouver quoi mettre au menu, faire les courses, puis mettre la table, débarrasser et faire la vaisselle, tout ça généralement sans merci puisque c'est normaaaal ! C'est vrai, parfois elle est aidée avec plus ou moins bonne volonté, mais n'en reste pas moins que dans le regard social chargé d'inégalités domestiques, cette tâche est "la sienne". Chaque jour.  

Que nous disent l'Union Européenne et l'Espagne ? 

"Tout est meilleur avec les Huiles d'olive. Même vous."

Au milieu d'assiettes garnies, la femme serait-elle un plat comme un autre, à relever d'un trait d'huile ? puis à consommer ? "Même vous"... c'est dire que ce n'était pas une mince affaire ! Il faut que l'huile d'olive en ait des propriétés car avec vous.... ce n'était pas gagné d'avance. 
Une femme rabaissée pour mieux réhausser... une huile d'olive !
Eh oui, les femmes ne valent rien de mieux que ça : être le faire valoir des olives... C'est sûr qu'avec une paire d'olives... ça vous prend une autre valeur ! ;o)


Récemment l'Union Européenne a dû retirer sa campagne sexiste "Science: it's a girl thing !" (lire ICI) qui avait provoqué un tollé. Néanmoins les budgets ont été dépensés (avec l'agence Emakina qui avait créé "rent a wife"). 
Maintenant l'huile d'olive. Ces communications sexistes ne sont donc pas le "fruit" du hasard. Pas d'argent public pour le sexisme !

L'Union Européenne devrait relire ses propres documents !

* Résolution 1751 (2010) Combattre les stéréotypes sexistes dans les médias
« La représentation des stéréotypes sexistes varie de l’humour aux clichés dans les médias traditionnels, jusqu’à l’incitation à la haine et à la violence fondées sur le genre sur Internet. Les stéréotypes sexistes sont trop souvent banalisés et tolérés, au nom de la liberté d’expression. De plus, ces stéréotypes sont souvent subtilement véhiculés par les médias, qui reproduisent des attitudes et des opinions perçues comme la norme par des sociétés où l’égalité des sexes est loin d’être une réalité. De ce fait, trop souvent, les stéréotypes sexistes ne peuvent pas être attaqués en justice ou sanctionnés par les instances de régulation ou d’autorégulation, à l’exception des cas de violation de la dignité humaine les plus graves. » (Source ICI...)

ACTION : féliciter l'Union Européenne de réactiver les stéréotypes sexistes et de nous rabaisser pour vendre... son huile et leur rappeler LEUR résolution 1751 (2010) visant à combattre les stéréotypes dans les médias ! L'adresse et la page contact sont ICI...