lundi 30 juillet 2012

29 juillet 2012 : Commémoration en l'honneur de Marie Trintignant

Hier dimanche 29 juillet, nous nous sommes retrouvées avec le groupe Encore Féministes ! pour un rassemblement près de la tombe de Marie Trintignant, au cimetière parisien du Père-Lachaise, pour le 9e anniversaire de sa mort... Elle aurait eu 50 ans cette année.

Nous avons observé une minute de silence et chacun-e a déposé quelques fleurs sur sa tombe. Des tracts d'information ont été distribués pour expliquer notre présence, démarche féministe. Ensuite nous nous sommes retrouvées dans un café pour un moment d'échanges.

Voici le texte du tract :

MORTE COMME TANT D’AUTRES
SOUS LES COUPS DE CELUI QUI DISAIT L’AIMER

Le 1er août 2003, la comédienne Marie Trintignant meurt, à 41 ans, des coups portés par son compagnon, Bertrand Cantat, chanteur du groupe Noir Désir.
En témoignage de solidarité avec toutes les femmes victimes d’un conjoint violent, plusieurs d'entre nous, féministes, assistent à son enterrement.
Condamné à une peine de huit ans de prison, Bertrand Cantat a été libéré en 2007.

Le réseau «Encore féministes !» invite à un rassemblement près de la tombe de Marie Trintignant, au Père-Lachaise, en ce dimanche proche de l'anniversaire de sa mort.
«Le féminisme n’a jamais tué personne,
le machisme tue tous les jours.»
Benoîte Groult

***
La violence masculine conjugale est la première cause de mort et d’invalidité des femmes âgées de 15 à 44 ans. Dans tous les pays et dans tous les milieux sociaux, les brutalités du mari (ou compagnon, ou ex-compagnon) sont le type le plus répandu de violence contre les femmes.
En France, on dénombre plus d’une centaine de mortes et au moins 15.000 blessées par an. L’Enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (2000) a montré qu’un foyer sur dix est le lieu de violences conjugales masculines, résultat comparable à ceux des pays voisins.
***
«Encore féministes !» est un réseau mixte et international rassemblant plus
de 4 600 personnes et associations, dans 55 pays ; il organise des actions de
protestation ou de solidarité. Vous pouvez vous y joindre en signant un manifeste sur le site http://encorefeministes.free.fr/