vendredi 29 juin 2012

publicité "envie de fraises" : même enceinte t'es un (bel) objet !

Une publicité sexiste de la marque de vêtements pour femmes enceintes "ENVIE DE FRAISES" est signalée aux Chiennes de garde. Il s'agit d'affiches dans le métro parisien visibles aussi sur le site internet ICI...

C
ette publicité montre une femme enceinte nue (c'est bien connu on se ballade à poil dans le métro), bien dans sa peau et "encore sexy".

Le problème est que toutes les publicités ramènent systématiquement toutes les femmes à ce corps parfait au sens graphique (aucun poil sauf une superbe chevelure, aucune graisse mais des fesses et des seins galbés, aucune tache, un léger hâle) et à la sexualité.
À grand renfort de retouche photo... et de nudité ici sans rapport avec le produit (des vêtements...).Il s'agit ici d'une femme enceinte et d'une période où la prise de poids et un léger enrobage sont normaux. Or bien des femmes complexent pendant la grossesse car elles ont en tête ce qu'on leur impose tout le reste du temps.

On pourrait imaginer que pendant ces 9 mois les femmes aient enfin le droit de manger sainement et à leur faim, sans se poser d'autre question que leur santé et celle du foetus...


Mais "Envie de Fraises" sait ce que doit être une femme enceinte, et nous montre même le modèle (on n'a plus qu'à suivre, c'est pratique la pub !)
.
Cet acharnement publicitaire, dont ces affiches font partie, fait beaucoup de dégâts y compris chez les pré-adolescentes... Jusqu'où iront les publicitaires pour nous fourguer leurs machins ?

ACTIONS... écrire à la marque envie de fraises ? envie qu'on nous lâche la grappe !?
   

- Par courrier (+ efficace) ENVIE DE FRAISES - service client - 104 rue d’aboukir 75002 Paris


• • • • •
Comme pour toute publicité sexiste vous pouvez adresser une plainte au Jury de Déontologie Publicitaire (voir ICI).

>> AJOUTÉ LE LUNDI 2 JUILLET à 23 h : L'annonceur de cette publicité a répondu à cette note en commentaire.

Commentaire posté : "Bonjour à toutes et tous,

Nous sommes l'agence de Publicité qui avons « commis » cette campagne. (site http://www.melville.fr/ ) Nous pourrions discuter longuement des raisons pour lesquelles il est plus facile de vendre des vêtements portés par une très belle femme que par notre voisine de palier. De la même manière, il est plus facile et plus courant de vendre un déodorant pour homme en mettant en scène un Apollon imberbe et musclé qu’en choisissant un quinquagénaire chauve et bedonnant. C’est comme au cinéma, on préfère voir une histoire d’amour entre Julia Roberts et Brad Pitt qu’entre Véronique Genest et Roger Hanin. Mais cessons d’enfoncer des portes ouvertes et venons-en au fait. Cette femme est-elle enceinte ? Oui. De 7 mois au moment du shooting (début mai) donc probablement maman d’une petite fille aujourd’hui. Les photos sont-elles retouchées ? Presque pas : de très légères marbrures en haut de la cuisse droite ont été gommées ainsi qu’une toute petite ampoule un pied. Nous tenons à votre disposition les photos non-retouchées de la prise de vue. Voilà notre adresse mail :

melville@melville.fr

Pour le reste, nous nous adressions aux femmes enceintes qui veulent rester séduisantes durant leur grossesse. C’est une période de la vie des femmes où elles sont généralement belles et épanouies (hormis peut-être les tous derniers jours). Nous devrions tous être capables de faire la différence entre les mannequins et les vrais gens, entre notre femme et Julia Roberts, entre notre mari et Brad Pitt, entre une Lamborghini et notre Twingo. Sinon, on se fait beaucoup de mal pour pas grand-chose…
Et pour répondre à l'argument éculé du machisme, nous précisons au passage que toutes les personnes décisionnaires sur cette campagne sont des femmes."