mardi 15 novembre 2011

Publicité sexiste "tonus" DSK : soirée étudiante à Nantes...


Une publicité sexiste est signalée aux Chiennes de garde par le Collectif Antisexiste campus Nantes (voir ici). Il s’agit de l’affiche pour un «Tonus» étudiant (c’est à dire une soirée étudiante) à Nantes. Affiche avec article à voir ICI...

Cette affiche montre la
sempiternelle «soubrette» surplombée des lettres «DSK» et du texte «ben dis donc on te voit plus à l’hôtel».

Les étudiants responsables, critiqués, invoquent «l’humour», la «caricature»...


Que vise cet «humour» ?
Rendre le viol marrant ? S’amuser des conditions de travail des femmes de ménage? C’est drôle: elles nettoient la crotte des toilettes d’hôtel et en prime on peut forcer les accès à leur corps !

Le rire est vraiment un drôle de lubrifiant pour faire passer des idées nauséabondes, souder le groupe, ici groupe des étudiants, éprouver ensemble la joie d'être né "du bon côté", avoir une bite et des papiers dans un pays riche et en paix, ne pas être «une femme», et surtout pas «cette femme là», obligée de nettoyer des wc pour manger et se loger.

Eux sont inscrits en «droit», «santé», la renommée «staps/sport» ou «kiné», ils étudient, ont des loisirs, des "tonus", mais ce n'est pas encore assez ! Pour mieux jouir de l'existence, il leur faut mépriser celles qui n'ont déjà pas grand chose, mais ils estiment probablement que c'est déjà trop pour une femme d'avoir droit au respect et à la dignité ! Ils font symboliquement ce que font les violeurs physiquement : prendre à une femme son sentiment d'intégrité et de sécurité humaine.
Il y a des résistances profondes... les féministes sont là et avec ce blog j'en témoigne aussi.




• • • • •
 >> Lettre ouverte du Collectif antisexiste Campus Nantes à lire ICI...

>>IMPORTANT : Comme pour toute publicité sexiste vous pouvez adresser une plainte en ligne au Jury de Déontologie Publicitaire (voir ICI) et nous tenir informé-es de la réponse qui vous sera donnée. Ceci permet d'établir un état des lieux du sexisme publicitaire en France.

25 novembre, Journée internationale contre les violences faites aux femmes. Les commentaires sur cet article sont terminés. 

>> Ajout du 25 novembre 2011 :
SUITE de l’affaire à lire ICI sur le site 20 mn.
Extrait : 'Cette affiche sous-entend que les victimes d’agressions sexuelles seraient consentantes, de par leur tenue ou leur attitude », s’indignent le Syndicat des étudiants de Nantes (SEN) et Sud-Etudiant.

Une « lettre ouverte » a donc été adressée aux organisateurs et à leurs sponsors, dont certains se sont depuis désistés. Leur prise de position a surtout généré un incroyable buzz sur internet et dans les médias.

La polémique, en outre, tombe au plus mal pour les organisateurs : leur soirée coïncide avec la « Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes », qui a lieu demain. Un colloque est ainsi prévu toute la journée à la fac de pharma sur «Violences faites aux femmes : conséquence du sexisme ordinaire ».'

Organisateurs : Dépassées par le buzz, les quatre associations étudiantes à l'origine de ce « plus gros tonus de l'année » ne souhaitaient plus, hier, réagir à la polémique.

>> Ajout du 25 novembre au soir : Tonus DSK des opposants manifestent (vidéo)...


Tonus DSK, les opposants manifestent par presseocean