mardi 20 septembre 2011

REEBOK "Reetone" : du sexisme sous la semelle !

Une publicité sexiste est signalée aux Chiennes de garde.   
Il s'agit de grandes affiches et publicité presse pour les chaussures REEBOK modèle Reetone (groupe Adidas) que vous pouvez voir par exemple sur un autre blog ('glam rush') ICI...


Les publicitaires sexistes exploitent notre crédulité et nos fesses étalées partout en gros plan, espérant nous vendre une paire de chaussures (dont on paye surtout la marque et la publicité). Ok pour marcher (bouger, courir, pédaler...) mais pas sur ces autoroutes du sexisme !         

ACTION  >> «Féliciter» REEBOK pour son optimisme. Plus nous sommes nombreux-ses à réagir, meilleures sont les chances d'arrêter ces représentations sexistes ! "Les machos ne sont forts que de notre faiblesse" !

- par mail : ICI... 
- par courrier (+ efficace !): REEBOK France : 2 Rue Rene Caudron Bat.E 78960 VOISINS LE BRETONNEUX 
• • • • •
Comme pour toute publicité sexiste vous pouvez adresser une plainte en ligne au Jury de Déontologie Publicitaire (voir ICI) et nous tenir informé-es de la réponse qui vous sera donnée. Ceci permet d'établir un état des lieux du sexisme publicitaire en France. 

>> AJOUT du 3 OCT. 2011 :  
"Haro sur les Reebok censées "tonifier les fesses""
Reebook affirme que les chaussures Easytone et RunTone renforcent les muscles des jambes et des fessiers. Mais pour les autorités américaines, c'est de la publicité mensongère. (...)
Les trompeuses réclames sont également interdites pour le moment.
"La FTC veut que les annonceurs comprennent qu'ils sont porteurs d'une responsabilité et que ce qu'ils avancent doit être prouvé scientifiquement", a indiqué David Vladeck, directeur du bureau de protection des consommateurs de la FTC. Ces chaussures, vantées par la publicité depuis 2009, valent entre 80 et 100 dollars la paire aux Etats-Unis, 60 dollars pour les tongs.
Article intégral à lire dans l'Expansion en ligne du 29 sept. 2011 ICI...