lundi 11 juillet 2011

sexisme publicitaire : le viol comme arme de vente...


Une publicité sexiste est signalée aux Chiennes de garde. Il s'agit de la publicité pour un magasin d'articles érotiques "the love shop" en Guadeloupe, publiée dans TV Magazine (journal joint au quotidien France Antilles Guadeloupe) du 18 au 24 juin 2011. Voir ci-dessus, l'annonce en rose: "Parce qu'on n'a pas tous une chambre à New York" faisant directement référence à l'affaire DSK et au viol dont il est accusé, preuves scientifiques à l'appui. J'ai ajouté le dessin et la bulle "le viol à la portée de toutes les bourses" puisque cette boutique tente de capitaliser sur le viol, en y associant des mots comme "love" ou "preuve d'amour" ! 

On va le répéter : le viol est un crime... La perspective d'un procès et de la prison ne sont certainement pas d'un érotisme torride... Alors de quoi s'agit-il sinon de saisir toute occasion pour nous faire bouffer de la culture du viol ? On avait déjà eu un cas similaire avec lastminute.com (rappel ICI).

>> ACTION... Écrire à l’annonceur et au journal télé et faire écrire autour de vous (par courrier, plus efficace) :
- Le Love Shop - 2 rue ferdinand Forest - Baie Mahault - 97122 Guadeloupe ou par page contact mail ICI...
- TV Magazine France Antilles - ZAC Moudong Sud - 97122 BAIE – MAHAULT ou par page contact mail ICI...
• • • • •
Comme pour toute publicité sexiste vous pouvez adresser une plainte à l'ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) 23 rue Auguste Vacquerie - 75116 Paris ou par mail contact@arpp-pub.org ... L'ARPP affirme recevoir très peu de plaintes concernant la publicité sexiste, à nous de la démentir...
Il existe aussi un Jury de Déontologie Publicitaire auprès duquel vous pouvez porter plainte (voir ICI).